La Quête du Graal

La Quête du Graal

FROM 30 NOVEMBER TO 31 DECEMBER 2017

Cette 4ème exposition propose l’installation spectaculaire de Jean-Marie Martin (1922-2012), l’artiste le plus surprenant de la collection Cérès Franco.

Pendant près de 15 ans, Jean-Marie a créé une de ses œuvres majeures sur le thème de la Quête du Saint Graal (1984-1998).

Composée de près de 40 pièces, cette œuvre fut donnée à la Collection Cérès Franco en 2005. Nous présentons aujourd’hui 32 pièces de cet ensemble.

Jean-Marie Martin a quitté sa Bretagne natale pour les Alpes de Haute Provence afin de se soigner. Il retrouve le Verdon et dans ce décor lumineux et magique, il va créer ses œuvres majeures : la Quête du Saint Graal et pour clôturer ce cycle : La mort du Roi Arthur.

La Quête du Saint Graal est une œuvre mystique écrite avec des matériaux rudimentaires tels le bois ou le plexiglass mais surtout damassée de milliers de clous de tapissier.

Jean-Marie Martin y voyait la métaphore des petits galets qu’il ramassait dans le Verdon.

Il recompose devant nous un théâtre avec tous les éléments de la Légende du Roi Arthur : la salle du trône, les gardiens, le trône, les étendards, le Mandala, la Croix Celtique et bien sûr le Saint Graal …

Cette installation est montrée pour la première à Montolieu à la Coopérative Collection Cérès Franco. Après cette exposition, elle trouvera son écrin où elle pourra séjourner de manière pérenne.

Fin 2018, la Chapelle de la Sainte Madeleine à Pézens l’accueillera de manière définitive.

Autour de cette pièce maîtresse, nous avons interrogé les artistes de la collection Cérès Franco.

Ils sont près de 80 créateurs à proposer une œuvre pour évoquer cette Quête.

Quatre séquences principales dessinent le parcours. En effet, comment mieux traduire la force de cette quête, sinon par la dimension universelle qu’une grande diversité d’expression artistique permet de toucher, et faire de chaque visiteur un Ulysse en puissance, confronté à un chemin à parcourir, avec ses détours, ses passages et ses épreuves, tout en laissant la part belle au rêve, au désir, au jeu et à l’imaginaire.

En complément de ce parcours, les alcôves du 1er étage seront dédiées à de petites expositions monographiques :

  • Abraham Hadad et l’amour ;
  • Lou Laurin Lam et la révolution ;
  • Eli Malvina Heil et ses visions ;
  • Jean-Marie Martin : des pastels qui complètent l’ensemble des œuvres montrées ici ;
  • François Polad, une série de dessins d’un adolescent de 15 ans ;
  • Christine Sefolosha et ses bateaux magiques.

Enfin deux alcôves ont été laissées à l’initiative des élèves Lycée Paul Sabatier de Carcassonne qui ont travaillé sur « L’enchantement du Monde ».

Parallèlement, à partir de juin 2018, la Collection Cérès Franco sera présentée hors les murs, à l’occasion d’une exposition temporaire au grand Presbytère de Martres-Tolosane.