Michel NEDJAR

Soisy-sous-Montmorency - 1947

BIOGRAPHY

NEDJAR Michel, né à Soisy-sous-Montmorency en 1947.

 

Michel Nedjar est le petit-fils d’une chiffonnière des Puces de Saint- Ouen et le fils d’un tailleur. Dès l’enfance, il fabrique des poupées à partir des membres brisés de celles de ses sœurs et les enterre. En 1961, Nuit et Brouillard d’Alain Resnais agit sur lui comme une déflagration. Il découvre l’horreur des camps. Il s’identifie aux corps des victimes. Il est placé comme apprenti-tailleur ; après une tuberculose, il entreprend de longs voyages, de 1970 à 1975, notamment un au Mexique, où il découvre les momies de Guanajuato, enterrées, puis déterrées et exposées dans leurs vêtements en lambeaux.

C’est à son retour qu’il fabrique ses premières poupées (ses « chairs d’âme ») de cordes, de haillons et de plumes qu’il trempe dans un bain de terre, de teinture et de sang. A partir de 1980, sa créativité s’étend au dessin, à la cire et à la peinture. Alors que Dubuffet le découvre et collectionne ses poupées, Nedjar rencontre l’art brut : enthousiaste, il se met à rechercher lui-même de nouveaux créateurs, à réunir leurs œuvres et co-fonde - avec Madeleine Lommel et Claire Teller - L’Aracine. Une vingtaine de ses travaux rejoindront le Musée national d’art moderne grâce à la donation Cordier. En 2016, suite à une donation, une exposition personnelle lui est consacrée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris, ainsi qu’une autre exposition au LaM, à Villeneuve d’Ascq en 2017.

EXHIBITED WORK(S)