Marie-Jo CHAPATTE

Quimper - 1946

BIOGRAPHY

CHAPATTE Marie-Jo, née à Quimper, en 1946 et décédée à Quimperlé, en 2005.

 

Autodidacte, Marie-Jo Chapatte décide de devenir peintre à l’âge de quinze ans. Ses parents l’inscrivent malgré tout à l’École des beaux-arts de Rennes, mais indifférente à l’enseignement prodigué, sa main transpose d’un geste sûr ce que lui dicte son imagination. À dix-huit ans, elle est internée pour la première fois en hôpital psychiatrique. Son médecin, Pierre Maunoury-Joinul, lui conseille de rencontrer Robert Tatin qui construit alors son musée en Mayenne et cherche des personnes pour l’assister dans son projet. Elle y séjournera par intermittence pendant dix ans. Au cours de cette période, Marie-Jo Chapatte produit essentiellement des gouaches et des dessins à la plume.

Vers 1978, elle découvre le pastel à l’huile qu’elle utilise d’une manière très personnelle, et dont la rapidité d’exécution correspond aux fulgurances de son inspiration. Cérès Franco l’invite alors à exposer dans sa galerie l’Œil de Bœuf en 1980 et 1981. C’est ainsi qu’elle rencontre Eliane Larus qui l’entraine dans son groupe “Pixture” avec Stani Nitkowski et Alain Lacoste. Elle participera à plusieurs salons, exposera en Belgique et en Allemagne mais la vie urbaine et mondaine lui convient peu. Marie-Jo Chapatte se retire dans la campagne bretonne et poursuit ses créations en solitaire, notamment des “cairns” assemblages de pierres peintes empilées, et des peintures à l’acrylique sur des planches de bois.

En 2004, Marie-Jo Chapatte, qui avait été diagnostiquée schizophrène, se sectionne volontairement la main gauche avec une scie circulaire. Elle meurt l’année suivante à l'hôpital psychiatrique de Quimperlé.

EXHIBITED WORK(S)

WORK(S) OF THE ARTIST BELONGING TO THE COLLECTION CERES FRANCO

L'orvet matinal, 1983
Acrylique sur toile, 81 x 65 cm, CF437
Sans titre, 1983
Craie sur papier, 30 x 22 cm, CF438